Les zecs sont représentées au Forum sur les communautés forestières

L’économie du Québec des régions repose sur la somme des retombées de l’ensemble des acteurs et partenaires présents sur le territoire public et privé. Telle est la conclusion du Forum des communautés forestières de la Fédération québécoise des municipalités. Les partenaires des municipalités représentaient notamment les secteurs du bois d’œuvre, des pâtes et papiers, de l’acériculture, des produits forestiers non ligneux, de la chasse et la pêche.

En toile de fond de ce forum, la crise du bois d’œuvre qui affecte les 135 municipalités qui vivent exclusivement de l’industrie forestière. À partir de l’étude sur les retombées économiques des zecs réalisée dans la région de la Côte-Nord, Zecs Québec a participé à ce forum et présenté les conclusions de cette étude. Les zecs sont des territoires qui génèrent des retombées non négligeables et influent, avec l’ensemble des intervenants du milieu forestier, un vent de fierté dans le Québec des régions. Monsieur Jacques Smith, président de Zecs Québec a déclaré que « les zecs ne peuvent prétendre de pouvoir sauver l’économie des régions. Par contre, si nous, partenaires du milieu forestier, travaillons tous ensembles à assurer la pérennité de nos activités respectives, nous pouvons influencer positivement le Québec des régions ».

La déclaration commune, signée par tous les partenaires invités, indique que les MRC s’engagent à mettre en place des conditions favorables au développement des multiples ressources de la forêt. Cet engagement s’inscrit dans une démarche d’échanges constructifs entre les gestionnaires de zecs et les intervenants du secteur municipal quant aux perspectives de développement des zecs en territoire non organisé.

                             Capture D’Écran 2017 11 29 À 11.22.36 

Monsieur Jacques Smith, président de Zecs Québec, signe la déclaration commune issue du forum sur les communautés forestières.