Gordon Stuart, un bénévole d'exception

Le 13 avril dernier, la zec Wessonneau a rendu hommage à son président, M. Gordon Stuart. Directeur au sein du conseil d’administration de sa zec depuis 1979, il a occupé le poste de président-directeur général pendant 28 ans. Ses employés et collègues n’y sont pas allés de main morte pour le féliciter. Son équipe a rassemblé près de 250 personnes, lui a concocté une présentation, lui a offert un moteur électrique Minn Kota pour la pêche et rien de moins que le statut de membre honoraire de la zec Wessonneau !

« Ça m’a fait un plaisir immense! Ce n’est pas tous les jours comme bénévole que l’on reçoit autant de compliments pour notre travail », s’est exclamé Gordon Stuart.

Le secret de sa ténacité est ses employés et collègues. « C’est une bonne équipe, ils sont tous très dévoués. Je n’ai pas fait tout ce travail tout seul, c’est grâce à leur collaboration », confie Gordon Stuart. Les connaissant pour la plupart personnellement, M. Stuart a profité des célébrations du 13 avril pour dire un mot de remerciement à chacun.

« Toujours faire plus avec moins » ou « profitez-en, mais prenez-en soin », voilà les grands principes qui ont guidé le travail de Gordon Stuart depuis le début. Sa plus grande réalisation est sans conteste la restauration de la biodiversité d’origine de 14 plans d’eau, dans la zec Wessonneau. Un investissement d’environ 800 000 $ dans la zec, révèle monsieur Stuart, qui a considérablement amélioré la qualité de pêche.

Bien qu’il soit toujours un grand passionné de la faune, M. Stuart décide tout de même de passer le flambeau. « Le grand défi de notre zec sera la relève. Je débarque de la gestion pour laisser justement la place à la relève », soutient-il.

Zecs Québec est fière de compter parmi ses rangs un homme comme Gordon Stuart, passionné et voué à la cause des zecs. Il a d’ailleurs été le récipiendaire du prix André-Magny en 2010.

Par Audrey Painchaud