Airmedic intervient dans la zec Mazana

Air Médic Mazana

Dans la manipulation de machinerie lourde, un accident est si vite arrivé. C’est malheureusement ce qui s’est produit à Daniel Dumas, un des administrateurs de la zec Mazana, dans la région des Laurentides.

À la mi-août, il travaillait à fendre le bois pour le poste d’accueil. Une fendeuse vertical a été louée pour l’occasion. Un modèle moins utilisé par Daniel Dumas, qui avait davantage l’habitude du modèle horizontal. « Nous étions cinq. Je ne pourrais pas t’expliquer comment ça s’est passé. Il y a eu un moment d’inattention. J’ai senti mon doigt partir», relate Daniel Dumas. « On a voulu aller trop vite ».

Daniel Dumas s’est coupé l’index de la main gauche. La personne présente au poste d’accueil a vite téléphoné à Airmedic, dont la zec est membre. Une personne les a aussitôt accompagnée au téléphone, le temps que l’équipe d’urgence arrive sur place. Elle leur a indiqué comment faire le bandage et procurer les premiers soins. 45 minutes après l’appel, un hélicoptère se posait dans la zec Mazana. Une équipe composée d’un pilot et deux infirmiers est venue à la rescousse. 15 minutes plus tard, l’administrateur de la zec était entre de bonnes mains, à l’hôpital Mont-Laurier. « Le service de l’équipe d’Airmedic a été excellent », s’exclame Daniel Dumas qui se remet tranquillement de son amputation.

« Si j’ai un conseil à donner, c’est de changer de place, de ne pas laisser toujours la même personne à la fendeuse. Une erreur est si vite arrivée », invite Daniel Dumas.

Par Audrey Painchaud