Un réseau de particularités

Reseau Zec Pastille Rgb

Un réseau de gestionnaires de la faune

Le réseau des zecs est composé de 75 entreprises soucieuses d'une saine gestion de la faune sur un territoire couvrant près de 48 000 km2.

  • On y retrouve 63 zecs gérées par autant de corporation. 
  • Ainsi que 11 regroupements régionaux de gestionnaires de zecs.
  • Tous ces intervenants sont regroupés dans une fédération provinciale, Zecs Québec.

Un réseau accessible

Les tarifs des zecs sont parmi les plus abordables dans le domaine. Pour fréquenter une zec, il faut simplement s’enregistrer et payer les droits associés aux activités pratiquées. Les zecs jouissent de la présence de 9 100 chalets privés. Ce réseau dispose aussi de plus de 4000 emplacements de camping situés en milieu sauvage et éloigné. Il est le seul réseau à permettre le camping sauvage en tente en toute liberté.

Un réseau avec des valeurs environnementales

Annuellement, les zecs permettent la récolte encadrée de 1.5 million d'ombles de fontaine, 60 000 perdrix, 6 000 lièvres, 2 500 orignaux et plusieurs autres espèces, et ce, dans le respect de l’environnement et de la pérennité des espèces.

Explore Zec

Le réseau le plus fréquenté

Chaque année, plus de 41 000 membres et plus de 650 000 utilisateurs fréquentent les territoires de zecs. Ensemble, ils y consacrent plus de 1 million de jours/activités, dont 432 000 jours de pêche, 220 000 jours de chasse et 360 000 jours d’autres activités récréatives. Selon une enquête réalisée par la Fédération des pourvoiries du Québec, les zecs sont les territoires fauniques les plus fréquentés du Québec.

Un réseau démocratique, pour le peuple et par le peuple

Les règlements des zecs sont adoptés par les membres réunis en assemblée générale. Les zecs sont en quelque sorte les territoires « du peuple ». Elles ont été mises en place à la suite d'une demande des Québécois, pour les gens d'ici et gérés par des communautés locales. Les zecs sont un modèle unique de gestion démocratique d’une ressource « commune et publique » ; la faune.

Le réseau des retombées économiques pour les régions

Les zecs génèrent de nombreuses journées touristiques dans les régions du Québec. Elles ont un chiffre d’affaires annuel de 14 millions de dollars et contribuent au maintien de plus de 600 emplois directs dans les régions du Québec. Les zecs forment aussi le seul réseau de gestionnaires fauniques à investir la totalité de ses bénéfices d’exploitation dans la conservation et la mise en valeur de la faune.

La gouvernance du réseau

Le réseau est gouverné selon une structure horizontale, c’est-à-dire que chaque zec ou regroupement régional dispose d’une pleine et entière autonomie dans la gestion de ses opérations. Chaque zec constitue une entreprise indépendante. Zecs Québec n’a aucune autorité sur les zecs. Elle conseille et apporte plutôt un soutien technique alors que les décisions appartiennent aux gestionnaires de zecs.